La liseuse"Adèle aime ma tablette. Elle me la confisque pendant que je coupe des pommes de terre pour un gratin ; j'y ajouterai de la crème et quelques cèpes qui feront viande. Adèle a trouvé les jeux. J'entends des petits pfft pfft chaque fois qu'elle fait exploser une paire au mahjong. Ensuite, elle recharge fidèlement, le temps du repas. Elle me dit qu'elle en a marre des journalistes. Adèle m'a toujours dit qu'elle en avait marre des journalistes. Elle ne doit plus vraiment aimer son métier. Moi, j'étais prêt à tout faire dans l'édition, n'importe quoi, sauf attaché de presse. C'est pour cela que je l'ai épousée. A nous deux, nous sommes un éditeur complet. Pas dans la même maison, ce qui est sage, mais un éditeur complet. Ce soir, on boit du vacqueyras pour fêter éternellement la fête".

Quelle délicieuse lecture que celle-ci ! Le prétexte en est l'arrivée d'une liseuse électronique sur le bureau de Robert Dubois, l'éditeur vieillissant, presque sur la touche de sa propre maison. Mais j'y ai surtout vu le quotidien d'un éditeur comme il doit y en avoir tant du côté de Saint-Germain des Prés. Et plus encore une histoire d'homme, faite de rencontres et de petits évènements.

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que le monde de l'édition est en pleine transformation, ce ne sera pas celle de Robert Dubois, par contre l'irruption de jeunes stagiaires bouillonnants d'idées dans son bureau "çà le fait". Tourné vers l'avenir, il les aidera à concrétiser leurs projets et les liens qu'ils nouent avec eux sont savoureux.

J'ai adoré la manière d'aborder l'existence de ce Robert Dubois, son amour des livres et des auteurs, les coups de griffe sont légers et affectueux, sa femme Adèle discrètement présente et l'humour court tout au long des pages. Un délice vous dis-je. 

Quelques petites touches tout au long du roman laissent pressentir la fin qui arrive tranquillement et cueille la lectrice en douceur, la laissant d'autant plus chagrine. J'y vois l'extrême élégance des vieux messieurs dissimulant leur peine.

Vous n'apprendrez pas énormément de chose sur l'utilisation d'une liseuse, mais c'est tellement mieux que cela sur notre rapport aux livres et à la vie. Un véritable bain de fraîcheur en ces temps d'egos surdimentionnés.

A lire absolument.

L'avis de Cuné

Le lien vers une vidéo de Paul Fournel présentant son livre ici.

Paul Fournel - La liseuse - 217 pages
P.O.L. - 2012