Pièce montée"En vérité, il a l'impression que tout est allé un peu trop vite. Durant les quinze derniers mois, tout s'est enchaîné ; tout semblait logique. Il a été entraîné par l'enthousiasme et l'énergie de Bérangère, comme anesthésié par son propre bonheur. Il s'est emballé. Maintenant, il a peur. Il voudrait revenir en arrière. Mais il sait que çà n'est plus possible. Il essaie de se raisonner. Cette fille-là, tu l'aimes, tu la désires, tu ne pouvais pas espérer trouver mieux. Il fait la liste de toutes les raisons qu'il a de l'épouser. Il en trouve beaucoup. Trop, peut-être."

Ma première lecture de l'année m'a propulsée au coeur d'une cérémonie de mariage un peu acide, dans une bourgeoisie collet monté et bien pensante, impeccablement chapeautée et policée. Il ne faut pas gratter longtemps pour trouver les failles et les comportements moins reluisants que les apparences ne le laissaient supposer.

Le roman se déroule sur une journée, celle du mariage et fait intervenir plusieurs invités en commençant par une petite fille et en terminant par la grand'mère. Bérangère et Vincent les mariés, sont entourés de leur nombreuse famille où les non-dits ne manquent pas, les rancoeurs non plus.

Il y a la tante BCBG très préoccupée par la présence d'une petite trisomique et qui s'emploie à la faire disparaître des photos officielles ; des maris jaloux ; une autre tante qui mesure le gouffre entre ses propres rêves de mariée et ce qu'elle est devenue, prenant la seule décision qui s'impose ; le canard boiteux de la famille, Marie, qui ne sait pas s'habiller, ne fait rien comme il faut et va rencontrer une alliée imprévue ; jusqu'au curé qui nous révèle ses pensées, peu catholiques, en pleine messe.

Nous entendons enfin la parole des mariés. Vincent, dépassé par les évènements, ne reconnaissant pas la créature lumineuse dont il est tombé amoureux, persuadé au fond qu'il s'est laissé embarquer un peu vite et fait une grave erreur. Et Bérangère, qui apparaît d'abord comme une jeune femme pas très sympathique, s'humanise un peu en entendant sa grand'mère lui révéler un vieux secret.

Le ton est plutôt caustique, puis en entendant les réflexions des uns et des autres, la compréhension pointe, l'émotion aussi. La lecture est plaisante, qui n'a jamais déambulé dans une réception de mariage, en se demandant ce que cache chacun derrière des codes aussi guindés. Mon opinion personnelle est que ce mariage ne sera pas un long fleuve tranquille ...

J'avais adoré "la balade de Lila K" et j'admire la façon dont l'auteur a su se renouveler, dans des genres très différents.

Un film a été tiré du roman, je l'avais vu et trouvé assez médiocre. Comme c'est souvent le cas, le livre est nettement plus subtil.

AA

L'avis de Brize Cathulu Clara Ikebukuro Mango Turquoise

Logo PAL

Blandine Le Callet - Une pièce montée - 252 pages
Le Livre de Poche - 2007