MankellSuède. Octobre 1999. Un policier en retraite, Herbert Molin, est torturé et assassiné dans la maison isolée où il s'était retiré au nord du pays, en pleine forêt. A l'autre bout du pays, Stefan Lindman, jeune policier, apprend qu'il est atteint d'un cancer et doit commencer un traitement dans une quinzaine de jours.

Pour tromper son angoisse, il décide d'aller sur les lieux du drame voir comment vivait son ancien collègue, Herbert Molin étant celui qui lui a mis le pied à l'étrier dans le métier.

Ce qui me plaît le plus dans les romans de Mankell, ce n'est pas le suspense, ni même l'enquête, mais l'atmosphère qui s'en dégage. Et là, elle est très réussie. Stefan se rend compte qu'il ne savait rien de son collègue. Il va s'immiscer dans l'enquête officielle, à la fois intrigué par la personnalité du mort, et pour oublier l'attente insupportable de son traitement.

L'enquête va l'amener à se pencher sur le passé trouble de la Suède, à savoir sa complaisance vis-à-vis du régime nazi, voire plus pour certains de ses habitants et la persistance de réseaux, encore de nos jours. Il y aura d'autres morts, il sera lui-même menacé, il ira de surprise en surprise jusque dans son propre passé. 

Pas de commissaire Wallander dans ce roman, ce qui ne m'a pas dérangée puisque je ne suis pas (encore) fan. Stefan m'a souvent énervée avec ses attermoiements, ses mensonges, ses dérobades. Sa copine lui fait remarquer à juste titre que la maladie n'excuse pas tous ses comportements, mais il finit par avancer à tâtons. Les personnages secondaires sont très soignés et sympathiques, je pense notamment à Guiseppe le policier chargé de l'enquête. La nature est décrite avec tellement de réalisme que je me représentais très bien la forêt, la neige, le froid, l'humidité .. Sans compter que le suspense est constant et fait tourner les pages fébrilement.

J'apprends chez Yv que le personnage de Stefan réapparaît dans la série des Wallander (avant le gel). Je ne manquerai pas de le lire, pour voir un peu l'évolution du bonhomme.

L'avis de Lystig

Logo 6        Logo 1

Henning Mankell - Le retour du professeur de danse - 410 pages
Seuil - 2006