La_nonne_et_le_brigandDeux histoires d'amour se répondent dans ce roman, à des époques différentes et bien sûr elles finiront par se recouper et livrer tous leurs secrets. Mais nous n'en sommes pas encore là.

Pour commencer il y a d'abord Lysange, chercheuse au CNRS, spécialiste des populations allemandes qui ont émigré en Amérique du Sud. Ses grands enfants vivent maintenant à New-York et elle partage toujours la vie de son mari, John, un anglais placide et tolérant, qui la laisse vivre discrètement ses aventures passagères avec d'autres hommes.

Elle vient de rencontrer Pierre, photographe de guerre, et avec celui-là c'est différent. C'est l'amour fou, la passion torride, qui va l'entraîner beaucoup plus loin que d'habitude au point de la déstabiliser complètement.

C'est à ce moment là qu'un vieil homme, Tomas, la contacte pour lui faire une étrange proposition. Il est seul au monde, il a lu ses livres et suggère de mettre à sa disposition sa maison dans les dunes, au Cap Ferret. Ce sera le prétexte pour fuir la passion dévorante de Pierre en s'éloignant de Paris. Dans cette maison, elle va trouver le journal d'une jeune soeur, partie en mission au Brésil des décennies auparavant. Madeleine, la religieuse candide et innocente, raconte dans son cahier l'amour d'un homme qui surgit dans sa vie sous les traits d'Angel, son accompagnateur dans cette mission.

Voilà un roman qui m'a tour à tour agacée, captivée, enchantée, emportée, et encore énervée .. Tout d'abord l'écriture est superbe, aussi sensuelle que la passion de Lysange pour Pierre. Si la manière de couper les cheveux en quatre de Lysange m'a vite lassée et pour finir exaspérée, j'ai adoré retrouver le récit de Soeur Madeleine. Lysange est emprisonnée dans les filets d'un homme dominateur et manipulateur, elle peut se poser toutes les questions qu'elle veut, elle lui est soumise pieds et poings liés. Soeur Madeleine, dans sa grande candeur est plus têtue et plus volontaire, ce qui ne l'empêchera pas de vivre pleinement ce qui se présente à elle. Et puis le cadre de cette aventure est la forêt amazonienne, ses dangers, sa beauté, sa cruauté, c'est splendide. Le personnage d'Angel est nettement plus troublant que le Pierre de Lysange. Et puis, Tomas le vieil homme si attachant, il en cache des choses que nous aimerions bien savoir ..

"Je repasse comme un film nos emportements, nos caresses, nos baisers. J'y cherche la faille ; peut-être dans ce mouvement du corps qui trahit les ombres de l'âme, mais je ne trouve rien. Je réalise que les mauvais moments que l'on vit avec un être chéri peuvent effacer complètement les emportements, les rires et délires, les palpitations, les évanouissements dans le plaisir. Mais comment fait-on pour que l'inverse devienne possible ? Pour que la haine, le désespoir, la peine, les ordures accumulées disparaissent dans un baiser ou une étreinte. Je sens poindre l'ironie. Ce que je désire a un nom. L'ardoise magique."

Au final, le plaisir l'emporte largement sur les agacements. C'est une première lecture de l'auteur pour moi, "la vie d'une autre" va sûrement remonter de plusieurs crans dans ma PAL.

(J'ai aimé que l'auteur mentionne en fin de roman les musiques qui en ont accompagné l'écriture)

Le site de Frédérique Deghelt

Un grand merci à Véronique

L'avis de Irrégulière

Frédérique Deghelt - La nonne et le brigand - 412 pages
Actes Sud - 2011