AA"Ah, il m'a été difficile d'admettre, au long de ces années, qu'une vieille dame a droit au découragement".

L'auteure arrive à l'âge ou les parents deviennent aussi fragiles et dépendants que des enfants et où les rôles s'inversent. Je n'apporterai pas de note discordante aux billets lus jusqu'à présent, j'ai aimé ce récit touchant et pudique, composé d'une suite de scènes quotidiennes, ponctué par les chutes de la mère et ses séjours à l'hôpital.

Pourtant rien de triste ou de pesant, au contraire. La vieille dame perd un peu la tête, mais elle est encore malicieuse et conserve son magnifique sourire. Et c'est surtout l'histoire d'une fille et d'une mère qui se sont ratées, mais ne laissent pas passer leur deuxième chance, preuve qu'il n'est jamais trop tard.

"Elle s'inquiète : "ton agacement il est où ?" Et nous éclatons de rire. Le monde m'insupportait c'était elle. Je me retenais avec les hommes, c'était elle. L'obstacle de toute manière c'était elle. On en est peut-être tous là. C'est fou ce que je me suis énervée".

C'est aussi une belle réflexion sur le sens de la vie, la vieillesse, la disparition, le paraître, toutes questions qui nous concernent toutes et tous à un moment donné.

Je ne serais pas allée spontanément vers le sujet, ni vers l'auteur et j'aurais eu bien tort. J'aurais raté une lecture sensible et émouvante.

Un grand merci à Stéphie.

L'avis de Antigone Cathulu Keisha Papillon

Sophie Fontanel - Grandir - 144 pages
Editions Robert Laffont - 2010