9782020556743"Tea-Bag, jeune Nigériane, traverse l'Europe à pied, persuadée que tout là-haut, en Suède, une porte s'ouvrira pour elle. Tania, venue de Smolensk, a franchi la Baltique à la rame, portée par le même espoir. Leïla est arrivée d'Iran alors qu'elle était enfant. Ensemble, elles se démènent pour survivre dans une banlieue de Göteborg où elles ont échoué par hasard.

Pendant ce temps, le célèbre auteur Jesper Humlin, qui attend l'inspiration en surveillant son bronzage et le cours de ses actions en bourse, tente d'échapper à la tyrannie de sa petite amie et de sa mère. Le jour où sa trajectoire croise celle de Tea-Bag, Tania et Leïla, c'est le choc. Il découvre l'existence d'une Suède inconnue, clandestine, comme un double "en négatif" de la Suède officielle, laquelle ignore tout de la première. Aussitôt il envisage de détourner leurs expériences à ses propres fins. Mais les jeunes filles n'ont pas dit leur dernier mot ..." (4e de couverture).

Même si ce roman n'a pas la force des "chaussures italiennes", j'y ai retrouvé la sensibilité de l'auteur et son intérêt pour les exclus de la société. Sachant qu'il vit entre la Suède et le Mozambique, je pense qu'il connaît bien le monde qu'il décrit dans ce roman.

Jesper Humlin en est à un moment de sa vie assez critique. Il est un peu connu comme poète mais ses livres se vendent très mal. Sa maison d'édition a été rachetée par des pétroliers et lui demande d'écrire dorénavant des polars, ce qu'il se refuse absolument à faire. Dans sa vie privée ce n'est guère mieux. Sa compagne le presse de lui faire un enfant et sa vieille mère se comporte de manière assez extravagante.

Il va voir dans sa rencontre avec les trois filles l'occasion de faire un livre qui, croit-il, va intéresser le plus grand nombre et calmer son éditeur. Naïf et ignorant, habitué à ne penser qu'à lui, il va se retrouver embarqué dans une aventure qui le dépasse très largement et où il ne cessera pas de faire erreur sur erreur.

Les passages les plus forts du roman sont bien sûr les récits des trois filles, qui ont toutes connu des expériences épouvantables, n'ont pas d'existence légale et doivent constamment se cacher, de leur famille, ou des autorités. Jesper est complètement déstabilisé par leurs comportements et leurs mensonges permanents.

"Je donne mon sourire à tous ceux que je croise, mais que me donne-t'on en retour ? J'ai cru qu'on viendrait à ma rencontre. Mais personne n'est venu. Et je vais peut-être sombrer. Mais je crois que je suis plus forte que toute cette grisaille qui cherche à me rendre invisible. J'existe, même si je n'ai pas le droit d'exister, je suis visible alors même que je vis dans l'ombre".

C'est un roman qui aide à comprendre le drame de l'immigration, il n'est pas austère pour autant et n'est pas dépourvu d'humour et de loufoquerie. Jesper se conduit de manière assez pathétique, évoluera-t'il après cette expérience ? Pas sûr. Il est à noter que le personnage d'une des filles est repris dans "les chaussures italiennes".

L'avis de Kathel Yv

Henning Mankell - Tea-Bag - 330 pages
Seuil - 2007