WRésumé : début des années 80. Libby Day a 7 ans lorsque sa mère et ses deux soeurs sont assassinées dans leur ferme familiale. Rescapée par miracle, la petite fille désigne le meurtrier à la police, son frère Ben, âgé de 15 ans. Ce fait divers émeut tout le pays, et la jeune Libby devient un symbole de l'innocence bafouée.

Vingt cinq ans plus tard, alors que son frère est toujours derrière les barreaux, Libby, qui ne s'est jamais remise du drame, souffre de dépression chronique. Encouragée par une association d'un type très particulier, elle accepte pour la première fois de revisiter les lieux sombres de son passé. C'est là, dans un Middle West désolé, dévasté par la crise économique et sociale, qu'une vérité inimaginable commence à émerger. Et Libby n'aura pas d'autre choix pour se reconstruire, et peut-être enfin recommencer à vivre, que de faire toute la lumière sur l'affaire, quelles qu'en soient les conséquences.

Je n'ai plus le livre en ma possession, je l'ai terminé il y a une quinzaine de jours et je m'aperçois que j'ai déjà oublié des éléments. Je vais donc faire bref. Libby a tout de la peste imbuvable, elle est odieuse, menteuse, voleuse. Elle vit cyniquement de la charité publique en se servant de son malheur. Seule la perspective de l'argent des donateurs qui se tarit la fait bouger un peu tout en la terrifiant. Le genre de fille que l'on adore détester, tellement on se sent mieux (si si ...). Pourtant, très vite, en remontant dans le passé, on se prend à s'attacher à elle, pauvre petite fille prise dans un drame épouvantable, également victime d' un appareil judiciaire catastrophique qui la pousse dans la direction où elle veut orienter l'affaire.

Les chapitres alternent entre le passé, où l'on remonte la journée du drame pratiquement minute par minute et le présent de Libby à partir du moment où elle doit trouver de l'argent à tout prix, d'où sa rencontre avec un groupe qui croit fermement à l'innocence de Ben et veut le faire sortir de prison.

Autant le dire tout de suite, j'ai été harponnée dès le début par l'intrigue, très habilement menée et je n'ai eu de cesse d'arriver au dénouement. Les personnages sont bien campés, la mère, les deux soeurs de Libby, et Ben, l'assassin présumé, pas très net non plus le jeune Ben. Où l'on peut voir jusqu'où peut mener la pauvreté et l'envie féroce de se hisser à tout prix au même niveau que les autres.

On retrouve dans cette histoire une Amérique profonde, puritaine, confite en religion, impitoyable pour les faibles. On pourrait croire au bout d'un moment que tous les enfants de ce pays sont tordus, drogués, satanistes etc .... ouf, ce n'est qu'un roman, avec une vraie méchante, complètement givrée. Je n'ai pas été totalement convaincue par le dénouement, il est un peu cousu de fil blanc, mais ce n'est pas grave, toute la lecture est plaisante et accrocheuse.

Un grand merci à Latite pour en avoir fait un livre voyageur.

L'avis de Abeille Alex Alinéa Amanda Antigone Bene Brize Cathulu Cuné Gwenaëlle Pimprenelle Stéphie Yspaddaden. D'autres avis chez B.O.B.

Gillian Flynn - Les lieux sombres - 479 pages
Sonatine - 2010