le_blues_de_kippourC'est Sylire qui m'a donné envie de découvrir cette petite collection et j'ai choisi de commencer par un texte de Valérie Zenatti, illustré par Serge Lask.

"Ce blues me dit que si l'enfance vit toujours en moi, la foi et la candeur qui l'habitaient m'ont quittée. Il me dit que je suis née dans un peuple qui a tracé des frontières très nettes entre lui et "les autres", le profane et le sacré, le pur et l'impur, et que mon ambition est au contraire de traverser les frontières, de me situer aux points de rencontres plutôt qu'aux points de rupture."

La narratrice évoque avec nostalgie et agacement tout à la fois les Kippour de son enfance et interroge son rapport fluctuant à la religion.

Elle a grandi dans une famille qui respectait scrupuleusement les rituels et Kippour devient "un rendez-vous attendu". Puis l'adolescence et l'âge adulte l'éloignent "en réalité, Kippour me déchire, me questionne, me secoue, m'apaise, m'agace, me met face à mes contradictions, m'élève, me piège, me donne envie de pleurer, ramène vers moi des bourrasques d'enfance à l'état brut. En réalité, chaque année, Kippour me rend dingue."

Ces réflexions ont un côté universel et pourraient s'appliquer à d'autres rituels et d'autres religions, irrémédiablement tissés et liés aux souvenirs d'enfance, alors que l'adulte a pris une autre voie "il me met à nu dans mes contradictions les plus violentes et m'enseigne qu'une partie de moi-même continue de m'échapper, et c'est très bien ainsi, car je sais que cette part cachée fait de moi un être fragile (un écrivain aussi, peut-être) et que le blues de Kippour est le chant de cette fragilité que je ne peux et ne veux dominer."

Ce texte (trop ?) court coule tout seul et se lit en un rien de temps. L'écriture est très belle et m'incite à passer sans tarder "aux âmes soeurs" du même auteur, paru cette année.

Un mot sur les illustrations de Serge Lask en parfaite osmose avec le texte. Enfant caché pendant la guerre, il n'a pas pu lui, hériter des mêmes rituels de sa mère. Il a disparu en 2002.

Sylire signale aujourd'hui sur son blog qu'une émission de France-Inter "Nocturne" diffusée dimanche à 1 heure du matin sera consacrée à Jean Rouaud, initiateur de la collection "livre d'heures"

Valérie Zenatti - Serge Lask - Le blues de Kippour - 46 pages
"Livre d'heures" Naïve - 2010