Aki_ShimazakiWasurenagusa est le mot désignant le myosotis qui signifie "ne m'oubliez pas".

Dans ce quatrième volet, nous suivons le récit de Kenji Takahashi, le père adoptif de Yukio, le mari de Mariko dont l'histoire nous est contée dans le 3e volume.

Kenji est l'héritier d'une grande famille et à ce titre, il se doit de respecter les traditions, d'épouser une femme de son rang et de perpétuer la lignée. Il obéit docilement et se marie avec Satoko, choisie par ses parents. Trois ans plus tard, Satoko n'est toujours pas enceinte, et accusée d'être stérile, elle décide de divorcer. Peu après, elle a un enfant de son nouveau mari. Kenji comprend alors que c'est lui qui est stérile.

Ce volume met l'accent sur le poids des traditions et le respect dû aux parents. Cependant, Kenji trouvera la force de s'opposer à eux lorsqu'il tombera amoureux de Mariko, "d'origine douteuse". Ce sera au prix de la rupture avec ses parents et d'une culpabilité tenace. Dans les dernières pages, Kenji, à sa grande stupéfaction, apprendra le secret de ses origines.

J'ai aimé autant celui-ci que les précédents. La personnalité très droite de Kenji est touchante, ainsi que son attachement indéfectible à Mariko et Yukio. L'écriture va toujours à l'essentiel et en peu de mots, nous offre une infinie palette d'émotions.

L'avis de Bellesahi Papillon Virginie

Aki Shimazaki - Wasurenagusa - Le poids des secrets 4 - 123 pages
Babel - 2009