AB

"Je ne veux pas te parler de grandes choses, je veux te parler seulement de ce qui est presque invisible. Des respirations, des instants dont la lumière brille secrètement sans jamais se corrompre. Le soleil miroite à la surface des vagues. Les enfants courent sur la plage. Leurs rires, leurs voix, leurs appels traversent l'air. On entend l'eau, l'espace et le temps infini qui se déploient dans leurs cris".

Ce livre est un petit ovni littéraire, un vrai bijou. La quatrième de couverture mentionne "roman", j'ai eu beaucoup plus l'impression d'un journal intime qui ne se serait adressé qu'à moi. Une femme dans la cinquantaine écrit à son compagnon dont elle partage la vie depuis trente ans. Des fragments de vie sont évoqués, des émotions, des rencontres, le temps qui passe, la mémoire, la naissance, la mort ...

L'écriture est poétique, allusive, elle touche au plus profond de l'être. Des mots qui sont comme chuchotés, qui effleurent l'âme. De quoi est faite une vie ? J'annote rarement mes livres, là j'aurais voulu le faire constamment.

"J'écris parce que les mots posés sur une page ne sont plus à formuler, on peut aller vers autre chose. Ils ont laissé la trace de leur passage. Ce qui s'inscrit peut s'oublier. J'écris parce que les mots nouent le désir avec la peur, l'amour avec la haine, la mort avec la vie. Ils construisent des châteaux et les renversent. J'écris parce que les mots posés ne sont pas les mêmes que les mots parlés. Ce sont des mots gardés, des mots goûtés, des mots sauvés, des mots choisis un à un pour former une flèche touchant au coeur".

Tant de livres ne parlent que de malheurs et de destructions, celui-ci laisse une large place à ce qui se construit tout au long d'une vie, patiemment et avec amour. Un livre dans lequel je retournerai picorer régulièrement ..

Merci à Cathulu

Le site de l'auteure

Catherine Leblanc - Fragments de bleu - 143 pages
Editions Oslo - 2008