AA3

"Pippa Lee s'est construite une vie confortable dans une atmosphère feutrée. Elle est dévouée à son mari plus âgé, et à ses enfants déjà adultes. Mais à l'approche de la cinquantaine, cette sérénité en apparence parfaite s'effrite. Pippa a connu une enfance tumultueuse et délurée où se sont mêlés sexe, drogue et rock'n'roll. Désormais, elle doit donc trouver un équilibre entre sa jeunesse troublée et la femme "trop rangée" qu'elle est devenue. Sa rencontre avec un mystérieux jeune homme va lui permettre de trouver un nouveau sens à sa vie." (synopsis).

Je commence par préciser que je n'ai pas lu le livre, je n'ai donc pas été parasitée par les inévitables comparaisons. Le début est un peu lent à se mettre en place, mais j'ai eu plaisir à suivre cette histoire d'une femme qui a mis sa personnalité sous le boisseau pendant longtemps. On peut penser avoir affaire à une gentille petite famille américaine, puis lorsque Pippa Lee commence le récit de sa jeunesse, cette image d'Epinal vole en éclats rapidement. Difficile de faire le lien entre la jeune fille très émancipée qu'elle a été et la femme plutôt terne et soumise qu'elle est devenue.

AA1

Les épreuves n'ont pas manqué dans la vie de Pippa Lee, une mère destructrice, un père pasteur qui paraît inexistant, une tante qui la met dans une situation scrabreuse, on ne peut pas dire qu'il y ait eu beaucoup de mains tendues vers la jeune fille, jusqu'à sa rencontre avec Herb et sa "décision" de devenir une bonne épouse.

AA2

Rebecca Miller, la réalisatrice, étant la fille d'Arthur Miller, la description du milieu éditorial et littéraire américain doit être très fidèle et proche de la réalité. C'est l'interprétation des femmes qui m'a paru le point fort du film. Robin Wright Penn est parfaite. Julianne Moore en homosexuelle sado-maso est épatante et Wynona Ryder joue les petites choses fragiles et très dérangées avec beaucoup de talent.

A4

La fin du film amène heureusement une bouffée d'oxygène et une ouverture bienvenue dans ce milieu très refermé sur lui-même.

Je soupçonne fort le scénario d'être très réducteur par rapport au roman et j'ai maintenant envie de le lire évidemment.

Les vies privées de Pippa Lee - Réalisatrice : Rebecca Miller
Avec Robin Wright Penn, Keanu Reeves, Alan Arkin