terre_des_affranchis

Le jeune Victor Luca vit avec son père, sa mère et sa soeur, dans une maison à l'écart du village de Slobozia, en Roumanie. Le père de Victor est brutal, violent, sa mère pieuse et très pratiquante, en dépit du rejet de la religion par le régime communiste.

A l'arrivée au pouvoir de Ceaucescu, le village continue à vivre comme par le passé mélangeant religion orthodoxe et croyances païennes, accordant un respect  rempli de crainte aux esprits, fantômes, morts-vivants qui peuplent la forêt voisine et surtout le lac de la Fosse aux Lions au coeur de cette forêt.

Victor n'a pas peur de la Fosse et y trouve refuge, au point de s'apercevoir un jour que le lac le protège et va l'aider à se débarrasser de son père. Ce sera son premier meurtre. Il y en aura un second qui l'obligera à rester caché vingt ans durant dans sa propre maison, farouchement préservé du monde extérieur par sa mère et sa soeur, ne sortant que la nuit pour aller jusqu'à la Fosse.

Le prêtre à qui il a fini par confesser son crime lui confie des manuscrits interdits à recopier, espérant que la méditation sur les textes qui en découlera pourra aider Victor à donner du sens à l'acte qu'il a commis et aboutir à sa rédemption.

"Victor recopia le texte avec grand soin. Il ne voulait commettre aucune erreur qui aurait pu déformer le sens de ce témoignage. Hors de question aussi de gaspiller le précieux papier en en recommençant un exemplaire. Aussi, Ana et Eugénia veillaient-elles discrètement en jetant des coups d'oeil furtifs au-dessus de son épaule. Le travail avançait lentement, mais le résultat était de qualité"

Ce roman envoûtant ne se limite pas à cette histoire là. Il y a avant tout la présence de la nature, toute puissante, la forêt profonde, le lac mystérieux doué d'une vie propre et intervenant toujours pour sauver la mise de Victor. Et aussi le quotidien d'un village, un univers qui paraît archaïque et intemporel, puis le chapitre suivant nous ramène à la réalité qui est le régime de Ceaucescu, sa sécuritate et la terreur qu'elle fait régner.

C'est ce va et vient et le choc entre deux mondes antagonistes qui font la force du récit. Entre les vieilles croyances et la peur du régime en place, les villageois oscillent et se cherchent des boucs émissaires au fil des disparitions qui surviennent.

Victor réussira à s'en sortir jusqu'au bout, trop facilement à mon gré, en profitant d'un sacrifice qui n'est pas le sien. Impossible de ne pas faire une comparaison avec la Roumanie, où tant de "camarades" se sont corrompus et voudraient obtenir un pardon d'office, sans passer par la case reconnaissance des faits et culpabilité.

J'ai plutôt lu cette histoire comme un conte fantastique, très empreint d'une terre et d'un imaginaire lié à cette terre, n'oublions pas que nous ne sommes pas très loin du fief de Dracula. C'est un premier roman qui a du souffle, malgré quelques maladresses. L'écriture est simple et fluide.

Liliane Lazar est née en Moldavie roumaine. Elle a passé son enfance dans la grande forêt qui borde le village de Slobozia, où son père était garde-forestier. Elle a écrit directement en français.

A suivre attentivement ..

L'avis de Cathulu Esmeraldae Kathel Lael Moby Livres Papillon

Lu dans le cadre de l'opération babelioque je remercie, ainsi que les Editions Gaïa.

Terre des Affranchis - Liliane Lazar - Editions Gaïa - 2009