Eglise_des_pas_perdusUne fillette blanche, Catherine, une fillette noire Maria, dans l'Afrique du Sud de l'apartheid. Elles jouent ensemble, ne se quittent pas et se retrouvent souvent dans une église où elles se sont jurées de rester amies pour la vie.

70 ans plus tard, une autre petite fille découvre des ossements humains devant la même église. Catherine et Maria, devenues de vieilles femmes, savent d'où viennent ces ossements et se remémorent les évènement passés.

Les parents de Catherine possédaient une ferme dans le veld. Trompée par son mari, la mère de Catherine repart pour l'Angleterre, emmenant ses enfants. Maria voit partir son amie, persuadée qu'elle reviendra un jour. C'est ce qui finit par arriver, après la mort du père.

Catherine découvre que la ferme paternelle a été vendue à un jeune couple mystérieux, Tom et Isobel. Je n'en dirai pas plus, l'intrigue reposant sur les liens qui unissent le couple à Catherine, à son insu. Elle le découvrira pas à pas, dans la souffrance et l'exaltation, sous le regard de Maria, toujours là et toujours en avance sur ce qui va survenir. Il y a aussi Hendrik, un jeune afrikaner amoureux de Catherine qui s'immisce dans l'histoire de manière indélébile.

Il règne un climat étrange et captivant sur toute cette histoire. Les visions de Maria, la personnalité de Catherine, leur amitié indéfectible rendent le roman très attachant. Les allers et retours constants entre deux époques sont fluides et permettent de remonter peu à peu tous les éléments du mystère. Le thème du livre n'est pas l'apartheid, toutefois il est rendu très perceptible en toile de fond.

Une belle lecture que je recommande sans hésiter.

L'avis de Amanda Brize Cathulu Géraldine Lou Sylire

Rosamund Haden - L'église des pas perdus - Editions Sabine Wespieser - 2006