Nueva

Mai 1946. Le philosophe français, Jean-Baptiste Botul est appelé à Nueva Königsberg au Paraguay, auprès d'une communauté exilée vivant à la manière de Kant. Il est chargé de trancher un débat d'une importance capitale : quelle doit être leur vie sexuelle ?
Délicate question. S'ils pratiquent, ne risquent-ils pas d'être infidèles à leur illustre modèle, connu pour sa chasteté ? Mais s'ils s'abstiennent, la survie de Nueva Königsbert sera de fait compromise.
Le jeune Sébastien s'est trouvé entraîné dans cette expédition, qui oscille pour lui entre canular et cauchemar jusqu'à sa rencontre avec Sofia, membre de la communauté. Partageant discussions, disputes et confidences, ils découvrent un monde nouveau. Toutefois, l'issue de leur relation reste suspendue à la solution que proposera Botul. Sexe ou pas sexe ? (4e de couverture)

 

C'est ma première lecture de Paul Vacca et je n'apporterai pas de note discordante aux billets parus ces jours-ci. Ce roman m'a enchantée, je l'ai dévoré presque d'une traite. Je me suis attachée immédiatement à l'histoire, aux personnages, Sofia et Sébastien. C'est drôle, enlevé, très bien écrit ; je n'entends rien à la philosophie, ni aux philosophes, mais là quel régal.

Nous suivons le pauvre Sébastien arrivant dans cette communauté vivant exactement comme au temps de Kant, allant d'ahurissement en ahurissement et nous avec, puis progressivement se laissant séduire, surtout au contact de Sofia évidemment.

Extrait : "Sébastien poussa le vice jusqu'à faire la promenade rituelle dans le plus simple appareil, avec pour seul vêtement quelques plumes de paon fichées dans le postérieur. Mais personne, là encore, n'y prêta la moindre attention. Sébastien dut se rendre à l'évidence : ses provocations zazoues n'avaient strictement aucun effet.
Les membres de la communauté conservaient un calme absolu, un self-contrôle impressionnant. Le sens de la mesure en toute chose.
Que faire ? il n'allait quand même pas s'immoler ou se faire seppuku pour tester leur résistance émotionnelle ! Il n'était même pas certain qu'ils s'affoleraient pour autant."

Les sept causeries de Botul sur le sexe ponctuent le récit et font réfléchir tout en restant très savoureuses. La fin de cette aventure a été pour moi assez inattendue et j'ai aimé être surprise.

Je n'ai plus qu'une hâte, lire "la petite cloche au son grêle" que je dois recevoir en livre-voyageur. Où est-il ?

Les avis de Amanda Bellesahi Cathulu Clarabel Keisha

Merci aux Editions Philippe Rey

Paul Vacca - Nueva Königsberg - 2009