Le petit Sosuke, cinq ans, habite un village construit au sommet d'une falaise qui surplombe la Mer Intérieure. Un beau matin, alors qu'il joue sur la plage en contrebas, il découvre une petite fille poisson rouge nommée Ponyo, piégée dans un pot de confiture. Sosuke la sauve et décide de la garder avec lui dans un seau. Ponyo est aussi fascinée par Sosuke que ce dernier l'est pour elle. Le petit garçon promet de la protéger de s'occuper d'elle, mais le père de Ponyo, Fujimoto - un sorcier autrefois humain qui vit tout au fond de la mer - la force à revenir avec lui dans les profondeurs. Bien décidée à devenir humaine, Ponyo s'échappe pour retrouver Sosuke. (synopsis).

Depuis "le voyage de Chihiro", je ne rate aucun film de Mizayaki, à chaque fois c'est un ravissement. "Ponyo sur la falaise" moins élaboré que "Princesse Mononoké" ou "le château ambulant" n'en est pas moins aussi beau que les précédents.

Ah la scène d'ouverture avec le ballet des méduses ! Et Ponyo courant sur les vagues .. Cette histoire là se déroule entièrement dans et au bord de la mer. On y retrouve les thèmes habituels de Mizayaki, le rapport de l'homme à la nature, les menaces qui planent sur la planète et un tas de créatures plus bizarres les unes que les autres. Toujours aussi ses personnages de petites vieilles craquantes, plus ou moins bienveillantes. On s'attache vite à Ponyo, sa vivacité, son courage, sa persévérance. Son acharnement à vouloir devenir humaine provoque un déséquilibre de l'océan, ce qui donne des scènes superbes de vagues montant à l'assaut d'une route.

La représentation du monde sous-marin est également magnifique, bref, n'hésitez pas à accompagner vos petits (à partir de 5-6 ans) vous passerez un très bon moment, et pour une fois, tout est bien qui finit bien.

Ponyo sur la falaise - Film d'animation - Hayao Mizayaki.