Dis_oui__ninon

Du haut de ses neuf ans, Ninon observe le monde. Un monde où les adultes ne s'aiment plus, où les mots n'ont pas de sens, où les mensonges sont rancuniers .. Parce qu'elle ne le comprend pas, Ninon décide de s'en détourner et de vivre avec son père qui n'a plus rien. Rien, sauf elle. Ensemble, ils refont leur monde, construisent une maison à partir de rien, traient les chèvres, vendent sur les marchés, oublient l'école et les bonnes manières, sans se soucier des bien-pensants, ni de Madame Kaffe, l'assistante sociale. (extrait 4e de couverture).

Comment vous faire passer tout le plaisir que j'ai pris à cette lecture ? L'histoire pourrait se résumer simplement, Ninon est une petite fille qui vit mal la séparation de ses parents, qui voudrait ne pas avoir à choisir entre les deux, qui ne veut pas entendre sa mère, Zélie, raconter des horreurs sur Fred, son père, qui ne supporte pas "grocon" le nouveau compagnon de sa mère, qui veut continuer à s'occuper des chèvres et à aider Fred à construire sa maison.

L'auteur réussi le tour de force de nous faire comprendre toute la complexité de la situation à travers le regard espiègle et très vivant de Ninon. Elle a de l'énergie et du bon sens pour tout le monde la petite .. pourtant les difficultés ne manquent pas, à commencer par cette Madame Kaffe qui se mêle de tout.

Ninon raconte ce qu'elle voit et ce qu'elle comprend avec un mélange de naïveté et de naturel irrésistible. Elle est très touchante et on ne peut que l'aimer.

"çà a l'air compliqué d'être belle, il ne faut pas s'habiller trop bien sinon les autres filles sont jalouses, il ne faut pas sourire trop souvent sinon Fred est fâché, il ne faut pas avoir l'air malheureux sinon les hommes veulent consoler, il ne faut pas mettre du noir parce que çà fait pute de boîte de nuit, il ne faut pas rire très fort sinon c'est vulgaire, il ne faut pas avoir l'air trop heureux sinon tout le monde croit que çà cache quelque chose, il faut se laver souvent si on ne veut pas devenir une sale lope ... C'est vraiment compliqué d'être belle. Moi j'aurai jamais tous ces problèmes, une guenon (même sans cheveux), çà n'attire pas les hommes."

"Quand je me réveille, il fait nuit, je suis dans des bras, les branches craquent sous des pas, je bouge un peu la tête. Les bras sont forts et ils sentent bon le chaud. Sous mon oreille, la respiration est tranquille, je me recroqueville pour mieux sentir l'odeur de la chemise et le chaud. Il me serre contre lui. Il est revenu. Mon papa."

Un excellent moment de lecture, du genre qui fait du bien.

Les avis de Antigone Cathulu Clarabel

Merci à Cathulu

Le blog de l'auteure ici

Dis oui, Ninon - Maud Lethielleux - Stock - 2009