Bang_Hai_Ja_3

Vider son coeur,
Marcher vers le centre de l'univers.
Au centre du vide,
Personne, rien.

Sur le chemin qui va vers l'intérieur,
Sur le chemin de l'éveil du coeur,
Les obscurités se dissipent.

Le chemin lumineux s'ouvre.

Et l'on entend battre le coeur de l'univers
où toutes les cellules s'éveillent.

Lancer des graines de lumière sur le ciel et la terre.

Peinture et poésie de Madame Bang Hai Ja.