Fran_oise_Hardy

"Ecrit avec sincérité, lucidité et tendresse, son récit permet de revivre des épisodes connus, d'en découvrir d'autres, et surtout de rire, de rêver et de s'interroger avec elle sur ce qui fait le sens de nos existences, joies et souffrances mêlées. Mieux qu'un livre de souvenirs, une grande traversée des apparences, où l'on découvre, depuis l'enfance à nos jours, l'itinéraire intérieur, artistique et amoureux d'une artiste profondément singulière". (extrait 4e de couverture)

Au fil des années, il me semble avoir déjà beaucoup entendu Françoise Hardy raconter sa vie, dans des émissions télévisées, radiophoniques, ou magazines féminins, elle va plus loin et plus en détail dans ce livre.

J'ai lu son récit davantage comme l'histoire d'une femme qui peine à se sortir de sa tristesse et de ses problèmes, que comme celle d'une chanteuse connue. Il y a pourtant de nombreux passages sur ses expériences professionnelles, ses rencontres et collaborations avec de nombreux artistes et non des moindres.

J'ai souvent été éberluée devant sa constance à aller vers des situations qui la feraient souffrir. Sa relation aux hommes et particulièrement Jacques Dutronc est assez déroutante. Il se dégage de l'ensemble une grande mélancolie. J'ai eu l'impression de quelqu'un de très lucide intellectuellement, mais démunie devant les difficultés de l'existence. Je le savais déjà, mais c'est la confirmation que la célébrité et la réussite n'aident pas à vivre quand les failles sont trop anciennes. Par ailleurs, elle ne parle pas la langue de bois et certaines personnes de son entourage ne sortent pas grandies de ce livre !

Heureusement, elle a une jolie relation avec son fils, Thomas, elle a au moins un grand sujet de satisfaction avec lui. Et elle a fait un chemin intérieur et personnel très important.

Reste que j'aime beaucoup la chanteuse et que la composition de ses chansons "collant" à sa vie, je les écouterai autrement maintenant. Dommage que sur la fin du livre, elle donne le sentiment qu'il ne reste plus à attendre que la dégradation physique avec son lot de symptômes. Il me semble qu'elle a encore beaucoup de "belles choses" à donner.

Une autobiographie sincère, honnête et courageuse.

L'avis de Cuné

Merci à Cathulu

Françoise Hardy - Le désespoir des singes ... et autres bagatelles - Editions Robert Laffont - 2008