G_rald_Tenenbaum

1946 - Dans une petite ville lorraine, Solange attend le retour de déportation de son père, Isy. Au Lutetia, elle retrouve Max, compagnon d'Isy, muré dans un silence désespéré, mais qui visiblement cache un secret. Solange ne renonce pas. Les années passent. Solange rencontre Simon, lui aussi enfant de déportés. L'un comme l'autre refusent le destin, l'impossible deuil des disparus. Leur chemin singulier, parsemé de révélations, les mènera de la jungle indochinoise, mirage de seconde chance, aux portes du Néguev et à la découverte d'un réseau de juifs qui ont poursuivi la lutte après la guerre. Le terrible dénouement émergera des brumes polonaises (4e de couverture).

Des histoires comme celle-ci, j'en ai lu un certain nombre au fil des années. Il y est question d'attente, de mémoire, de douleur indicible, de deuil impossible, de vengeance. Ce n'est pas simplement un livre de plus, je suis touchée à chaque fois par ces récits, tous différents, puisque chaque personne et chaque histoire est singulière.

J'ai aimé le ton de ce livre, doux-amer, j'ai pensé plusieurs fois à Robert Bober (quoi de neuf sur la guerre) dans l'évocation du quotidien des ces familles décimées. Les épreuves que traversent Solange et Simon m'ont souvent paru insupportables, c'est tout le talent de l'auteur d'y avoir mis tellement de pudeur et d'humanité que l'on peut continuer malgré tout. Il y a une tension qui monte au fur et à mesure de l'histoire, je craignais le dénouement, les dernières pages sont glaçantes. Mais il y a aussi l'amour indéfectible qui lie Solange et Simon et qui éclaire tout le livre.

Un auteur que je viens de découvrir et auquel je serai attentive.

L'avis de Cathulu

L'ordre des jours - Gérald Tenenbaum - Editions Heloïse d'Ormesson - 2008